Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de jaconews-de-tahiti.over-blog.com
  • : Après trois ans d'attente, nous obtenons enfin notre mutation pour Tahiti. Pour nous, commence une grande aventure que nous allons partager avec vous ...
  • Contact

Compteur de visites

Recherche

Heure à Epinal

Heure à Paea

   Vous êtes de plus en plus nombreux à venir nous voir et à laisser des commentaires : MERCI !!

Si notre blog vous intéresse, vous pouvez vous abonner à notre Newsletter, ainsi dès qu'un article est publié, vous le recevrez dans votre boîte mail !!!

Pages vues depuis juin 2010

                    182409

vivre en Polynésie Francaise

3 janvier 2014 5 03 /01 /janvier /2014 03:57

  

   Quelle surprise à notre réveil ce matin quand on a vu qu'une épaisse couche de neige recouvrait notre jardin !!! Zut, ce matin, on avait justement prévu de faire la photo qu'on voulait envoyer à notre famille et aux amis via le blog pour nos voeux de début d'année. On a d'abord pensé annuler, ou plutôt reporter la photo en attendant le retour du soleil  ... et puis on s'est dit que ce serait sympa de faire une photo sous la neige tahitienne. Nous avons pris notre courage à deux mains (et nos anoraks) et avons donc bravé quelques minutes les zéro degrés extérieur pour vous souhaiter à tous une heureuse année 2014 !!!

 

bonne annee

 

Pour nous, 2014 sera forcément une année riche en émotions et pleine de bonheur puisqu'on va retrouver tous ceux qui nous ont manqués depuis notre arrivée à Tahiti en 2010 ...

Partager cet article
Repost0
24 décembre 2013 2 24 /12 /décembre /2013 08:33

    Depuis notre hôtel, le Stratosphère à l'extrémité nord du "Strip" (le grande avenue de Vegas où se situent les plus beaux hôtels), on descend la grande avenue pour d'intéressantes promenades.

 

STREET 1

 

... ou pour des promenades shopping plus ou moins inattendues ...

 

STREET 2

 

On repasse devant des hôtels qu'on connaît déjà, mais on est encore impressionné par le Venetian et le Palazzo, avec ses spectacles à l'intérieur comme à l'extérieur  ...

 

street 5

 

La décoration d'automne du Bellagio pourrait avoir sa place dans l'article précédent concernant les "exagérations de Vegas" : des milliers de fleurs fraîches, des centaines de cucurbitacées forment un décor sublime.

 

street 3

 

Entre les "rivières" de fleurs et les citrouilles géantes, des arbres dignes des plus beaux décors de Disneyland racontent des histoires, nous sourient et nous font des clins d'oeil ...

 

street 4

 

En visitant le "Paris-Las Vegas", on a l'impression d'être de retour au pays, dans la plus belle ville du monde ...

 

streeT 6

 

De bien belles vacances, presque aussi (plus ???) épuisantes que la visite des grands parcs nationaux.

Courage Inés, la journée n'est pas finie : les enfants sont tranquillement installés dans la chambre avec un film sur l'ipad, on peut aller flamber quelques dollars !!!

 

street 7

 

Nous n'avons pas de jackpot à déclarer mais quelques petites frayeurs et de bons éclats de rire avec nos quelques dollars de mise.

Avant notre retour à Los Angeles, nous allons visiter la Vallée de la mort, un des plus grands parcs nationaux des USA aux portes de Las Vegas. Décidément dans cet ouest américain, les extrêmes se côtoient.

Après la visite de la ville la plus chaude au monde au sens figuré, nous partons à la découverte de l'endroit le plus chaud au monde ... au sens propre cette fois !!!

 

 

Partager cet article
Repost0
19 décembre 2013 4 19 /12 /décembre /2013 09:38

    Aller à Las Vegas sans "déguster" un spectacle du Cirque du soleil ??? .... Impossible (c'est pourtant ce qu'on a fait lors de nos deux dernières visites à Vegas mais Rose était encore un peu petite pour apprécier, à 160$ la place, on y réfléchit à deux fois).

Et quand un des 8 spectacles permanents du Cirque du soleil est un hommage à MJ, alors le choix est vite fait pour les 5 Jacos tous fans du roi de la Pop ...

C'est dans la salle de spectacle du Mandalay Bay que la troupe du Cirque du soleil va donner 2 représentations par soir pendant plusieurs mois.

Val, tu as la responsabilité des places, tu peux faire le malin, mais ne les perd pas !!!!!!!!!!!

 

  CIRQUE 1

 

    Dans la boutique consacrée au spectacle, on achète le programme et un magnifique album souvenir. Les essayages de vêtements et accessoires à l'effigie de MJ vont bon train.

Val a passé la période musique à fond dans la chambre 300% Michaël Jackson (c'est toujours musique à fond mais ses goûts se sont diversifiés ... ouf ...), mais Clém et lui sont quand même impressionné par les vêtements (originaux cette fois) exposés dans une vitrine du magasin.

 

CIRQUE 2

 

 

    Dans l'immense salle du Mandalay Bay, devinez qui sont les premiers installés?

On est vite dans l'ambiance, les placiers portent des tenues façon MJ et une montre géante "Neverland" sur l'écran fait un compte à rebourd du début du show.

 

 

CIRQUE 3

 

Puis le show démarre.

Evidemment, les photos sont interdites mais tant pis, aucune photo ne pourrait jamais rendre l'intensité de ce qui se passe dans la salle.

Pendant près de deux heures, le spectacle est partout. Sur scène évidemment, mais aussi dans les airs, sur les murs (si, si, on aura eu le moonwalk par des artistes sur tous les murs de la salle ...), au plafond, dans les allées, on ne sait plus où donner de la tête. Les artistes enchaînent toutes sortes d'acrobaties et de danses dans des décors à couper le souffle. La mise en scène est millimétrée, les artistes au top ...

Au son des plus grands tubes de MJ, le fil rouge du spectacle est consacré à la difficile relation entre MJ et les médias.

Nous avons en tête des scènes incroyables qui nous donnent des frissons rien que d'y repenser. Il y a cette scène par exemple où sur "Human Nature" MJ en hologramme incroyable de réalisme apparaît avec plusieurs artistes pour danser avec lui et lui donner la réplique, dans une sorte de mano à mano ...

Tout simplement magique ...

Partager cet article
Repost0
16 décembre 2013 1 16 /12 /décembre /2013 05:06

    On continue notre voyage dans le sud ouest américain en changeant un peu notre programme. On pensait poursuivre vers l'intérieur du pays pour visiter les parcs nationaux de Arches et celui de Canyonland, mais le temps nous manque et l'envie d'aller à Las Vegas est grande. Au lieu d'y passer deux nuits, nous en passerons finalement quatre !!!

Une longue étape nous permet de rejoindre la ville lumière, on est tous excités à l'idée de repasser quelques jours dans cet énorme parc d'attractions pour petits et grands. Après la splendeur des grands espaces, à nous la folie de Las Vegas !!!  

 

  Monument Valley 2

 

 Visiter Las Vegas, s'imprègner de son ambiance, c'est se promener à pied dans les rues et les hôtels (on a marché plus que pendant nos courtes rando dans les parcs nationaux !!!). Et alors partout, c'est le mot "exagération" qui domine. Tout est hors norme, surdimentionné, inattendu, fou ... exagèré ...

Voilà quelques "morceaux choisis" qui n'ont pas manqué de nous surprendre ...

Dans le petit hôtel (petit pour Vegas, il n'y a que 2450 chambres ...) où nous avons passé nos quatre nuits, le Stratosphère, il y a un parc d'attractions avec des manèges à sensation. Jusque là, il n'y a rien d'exceptionnel sauf que ces manèges se situent au sommet de la tour de l'hôtel, à 350 mètres du sol, rien que ça ... plus haut que le dernier étage de la tour Effeil. Les résidents de l'hôtel ont un accès illimité au sommet de la tour (avec un ascenceur "supersonic", 14 secondes pour passer de 0 à 350 mètres, montre en main, mesuré avec Clém). On ne s'est donc pas privé d'aller nous moquer des courageux touristes qui ont osé (eux !) monter dans la chenille propulsée à toute vitesse vers le vide avec méga coup de frein au denier moment ...

Pourquoi on se moquait ... parce qu'ils montaient dans les manèges le sourire jusqu'aux oreilles et qu'ils ressortaient blanc comme des morts !!!

Voilà, des nacelles qui tournent jusqu'à se trouver à l'horizontale ou une chenille qui accélère puis freine d'un coup  avec 350 mètres de vide en-dessous, c'est ... normal à Las Vegas.

exag 1

 

La taille des enseignes, la hauteur des panneaux lumineux, c'est énorme. Est-ce pour être visible sur la Lune ou sur Mars afin d'attirer une clientèle extra-terrestre ???  

 

exag 2

 

Les prix des chambres et des restos sont hyper bas. On a payé 39 € la chambre par nuit pour nous cinq au Stratosphère et notre "cantine" était le buffet géant du Harrah's: des dizaines de plats, entrées et desserts  (gâteaux, glaces, bonbons, barbes à papa, ...) de qualité à volonté pour 16 €, moitié prix pour Rose. Idem pour la boisson, Coca à volonté !!!

Comment les hôtel gagnent de l'argent? ... grâce au jeu tout simplement. Où qu'on aille à Las Vegas, les machines à sous et tables de jeu ne sont jamais loin (nos repas au buffet du Harrah's sont bercés par les musiques des gagnants, "ding ding ding ding ding ... " (on voit les machines à sous derrière Val sur la photo).

Les prix bas des hôtels et restos ne sont en fait que des produits d'appel ... Clém peut alors se gaver de barbe à papa no limit ! 

 

exag 7

 

Au Mandalay Bay, la cave d'un restaurant est au milieu de salle où les gens mangent. Mais ce n'est pas sa principale caractéristique, elle est dans une colonne en verre, et monte et descend comme un ascenceur quand le sommelier a besoin d'une bouteille, magnifique idée !!!

 

exag 5

 

Au Luxor, l'hôtel de verre en forme de pyramide, il ya 4407 chambres. A l'intérieur de l'hôtel  presque aussi haut que la pyramide de Khéops, un obélisque est reconstitué ainsi qu'une partie de la ville égyptienne de Luxor, rien que ça ...

 

exag 6

 

Dans la galerie marchande du Mandalay Bay, on passe devant le magasin favori de Mickaël Jackson. Une video passe en boucle dans la vitrine. Celle du jour où MJ a dépensé plusieurs dizaines de millions de dollars en quelques minutes. Il passe dans les allées et dit en pointant les objets du doigt: "This, this, this ...", il achète quasiment tout (video visible sur you tube). De la folie ...

 

exag 3

 

Val voulait être pris en photo dans les toilettes du Bellagio. Même là tout est exagéré, du marbre à gogo, des miroirs sur dimensionnés ...

 

vegas4

 

Lors de nos deux premiers passages à Vegas, on croyait avoir tout vu ... mais non, l'étonnement, l'exagération, la folie des grandeurs est vraiment partout, à chaque coin de rue, au détour d'une galerie commerciale et donc même ... aux toilettes d 'un hôtel !!!    

Partager cet article
Repost0
26 novembre 2013 2 26 /11 /novembre /2013 05:24

    Quel est le point commun entre "Il était une fois dans l'ouest" de Sergio Leone, les films de John Ford avec John Wayne comme la "Chevauchée fantastique", "2001 l'odyssée de l'espace" de Kubrick,  "Retour vers le futur 3", "Forest Gump", "Easy Rider", "Wild Wild West" plus récemment avec Will Smith ? 

Monument Valley évidemment.

Tous ces films ont été tournés à Monument Valley comme d'ailleurs plus de 60 autres, dont évidemment quand même une majorité de westerns.

Un nombre incalculable de publicités y ont aussi été tournées.

Et évidemment, ce lieu magique est le terrain de jeu de prédilection de notre fameux Lucky Luke.  

  MONUMENT vALLEY 1

 

    On part à la découverte du parc en empruntant la "valley drive", une piste à l'accès libre de 27 km qui serpente entre les formations géologiques.

On ne regrettera pas notre choix d'avoir loué un 4X4. On verra de nombreuses petites berlines conduites par des touristes plantées dans le sable ou la boue ...

On découvre la culture Navajo, on achète quelques souvenirs d'art indien. Les tipi que l'on voit dans le parc font référence à l'habitat traditionnel des indiens pendant la conquête de l'ouest, mais on apprendra en fait que le véritable habitat traditionnel des Navajos a toujours été le hogan, maisonnette avec une structure en bois recouverte de terre.

 

  monument valley 4-copie-1

 

   Les paysages sont surréalistes, les buttes, les mesas, et les cheminées de grés s'élèvent entre 200 et 300 mètres de haut, c'est fantastique. 

 monument valley 3

 

A la mi-journée, on s'écarte un peu du chemin pour un pique-nique avec une vue unique et bien sympathique sur West Mitten Butte à gauche et Merrick Butte à droite !!!

 

 Monument valley 5-copie-1

 

    Pendant que Clém, Inés et Dom font une petite séance photo, Val et Rose filent en contre-bas dans le lit d'une rivière à sec pour trouver des pierres précieuses. Dans le musée à l'entrée du parc, on a appris que les environs regorgaient de trésors géologiques enfouis.

Et Rose croit bien avoir trouvé le jackpot avec ce qu'elle pense être une grosse pépite d'or ... C'est en fait une petite boulette de résine très dure tombée d'un arbre ... Fausse joie, mais la confusion était possible !!! 

 

Et c'est ici qu'on verra ENFIN le fameux oiseau terrestre, le road-runner, le grand géocoucou (nom français) omniprésent dans tout le sud-ouest américain mais qui se cachait à notre vue jusqu'à présent.

C'est l'oiseau rusé et capable de courir super vite qui échappe toujours au coyote (et qui le rend dingue) dans un Cartoon de la Warner Bros dans les années 50 au son de son fameux "Bip Bip".

D'ailleurs, le site qui sert de décor au dessin animé est ... Monument Valley !!!  

 MONUMENT vALLEY 6

 

  C'est en allant au pied de ces montagnes de grès qu'on mesure à quel point elles sont immenses.  

 7

 

    Allez, encore un dernier coup d'oeil à ce magnifique endroit et la journée s'achève. Comme Lucky Luke, nous allons poursuivre notre périple à travers le surprenant ouest américain vers d'autres aventures ... 

Partager cet article
Repost0
24 novembre 2013 7 24 /11 /novembre /2013 00:52

    Il y a un point de vue spectaculaire que nous ne voulions pas manquer, près de Page : le Horseshoe Bend, traduisez, "la courbe du fer à cheval".

A quelques miles de Page, en direction de Flagstaff, sur l'US89, se trouve le départ du sentier qui permet de rejoindre le site. Après une vingtaine de minutes de marche, on aperçoit une fissure au milieu du plateau de sable rouge, puis rapidement, on se retrouve en face d'une falaise à pic de 340 mètres de haut ! En contrebas, le fleuve Colorado, (encore lui !!!) aux couleurs émeraude fait une boucle autour d'un gros piton rocheux. 

 

  HORSE SHOE 1

 

On se sent vraiment petit dans ce lieu magique et c'est bien calé au pied d'un gros rocher que les filles admirent le point de vue. En plus, de fortes rafales de vent nous obligent à redoubler de prudence, d'autant qu'aucune barrière ne protège les visiteurs du vide et que le grès sous nos pieds est assez friable !!!

Malgré tout, Dom tentera une approche assez près du précipice (ben oui, 'faut bien faire des photos pour le blog et pour avoir sur la même photo les deux méandres, il faut être le plus prêt du bord possible ...).

 

 Horse shoe 2

 

  Quant à Val, c'est le moins stressé de nous 5, il s'assoit sereinement à quelques mètres du vide, exactement ce qu'il faut pour faire hurler ses soeurs ...

Partager cet article
Repost0
22 novembre 2013 5 22 /11 /novembre /2013 09:52
 La ville de Page (ville en elle-même sans aucun intérêt) où on aura passé deux nuits se trouve au pied du barrage qui barre le Colorado dans le Glen Canyon pour former l'immense Lake Powell. Il mesure plus de 300 km de long et offre 3200 km de berges, tellement son rivage est découpé ! 96 canyons ont été noyés suite à son remplissage.
Le barrage a été opérationnel en 1963, mais ce n'est qu'en 1980 que le lac atteint son niveau maximum. Mais depuis 15 ans, la sécheresse que subit la région et les demandes grandissantes en eau en aval du barrage ont entraîné une baisse du niveau de plus de 20 mètres. On voit partout sur les rives la bande blanche correspondant à l'ancien niveau du début des années 2000.
Le lac offre un cadre majestueux : roches rouges, ocres, oranges, falaises, îles, méandres ...
Ce qui est frappant est l'absence de végétaux, même sur les berges, on est vraiment dans un univers où la roche est omniprésente.
 
Powell 3
 
    Le lac a servi de décor au tournage de plusieurs films. Castle rock est le Mont Sinaï dans "Les 10 commandements", et on retrouve aussi ce paysage de le film des années 60,  "La planète des Singes".
On ira visiter le barrage et on empruntera une route qui monte vers le nord du côté de la Marina Wahweap nous permettant d'accèder à différents points de vue.
 
 POWELL
 
    Le top aurait été de louer un petit bateau et d'être indépendant pour se ballader sur le lac, mais le grand vent qui soufflait ce jour-là empêchait toute navigation de petites embarcations. On se rabat donc sur une "bétaillière à touristes" pour se promener dans les méandres du lac.
Tant pis pour "l'intimité", mais on a des audio-guides en français qui nous permettent d'apprendre plein de choses sur le lac et la région.
Rose quant à elle, se moque pas mal de l'histoire des Navajos ou des péripéties de la construction du barrage, elle s'est trouvé un pote en la personne du capitaine du bateau.
 
 Powell 2
 
    Le bateau se faufile dans d'extraordinaires canyons, on pourrait presque toucher les falaises de chaque côté de l'embarcation, c'est vraiment magnifique.
D'ailleurs, le canyon dans lequel le bateau s'enfonce le plus loin est ... Antelope Canyon, celui-là même qu'on a visité quelques dizaines de kilomètres plus haut dans sa partie non immergée.
   Le clip de Britney Spears "I'm not a girl not yet a woman" offre une vue panoramique impresionnante sur le lac Powell. 
 
 
Partager cet article
Repost0
19 novembre 2013 2 19 /11 /novembre /2013 03:49

   Depuis plus de trois ans que nous habitons à Tahiti, nous vivons une cohabitation pacifique avec les moustiques qui font pourtant partie des bébêtes les plus "dangereuses" du Fenua avec les Cent Pieds.

    Chaque fois que des visiteurs métropolitains viennent nous rendre visite, nous fanfaronons en affirmant que nos chers compatriotes sont pour nous les meilleurs anti-moustiques puisque leur belle peau blanche attirera de préférence les moustiques locaux. En réalité les nouveaux arrivants font parfois des réactions cutanées violentes contrairement à nous qui nous faisons tout de même sévèrement piquer malgré les apparences.

     Il y donc deux semaines nous avons malheureusement pris conscience qu'un ridicule minuscule moustique pouvait avoir le dessus sur des forces de la Nature comme Dom et Inés ! Comme des centaines de Polynésiens, nous n'avons pas échappé à la dengue.

2

     La Polynésie doit supporter à la fois une épidémie de dengue, mais aussi l'arrivée du Zika, tout nouveau virus également transmis par le moustique et le Chikungunya rôde dans le Pacifique. A ce jour et depuis le début de l'année 2013, le Bureau de Surveillance et de Veille Sanitaire compte 888 cas confirmés de dengue sur Tahiti.  

 

   Nous en faisons partie ...

   Lundi juste avant nos vacances, Inés est rentrée du collège assommée : bilan : 39,8° de fièvre, sans parler de la fatigue impressionnante, du mal de tête et des courbatures. Le médecin soupçonne la dengue. Seule une prise de sang pourra le confirmer, mais il faut attendre au moins le troisième jour.

    Dom est au petit soin pour sa malade et gère les enfants.  Mais deux jours plus tard, il est lui aussi frappé par les mêmes symptômes. Apparemment un moustique véhiculant la dengue a décidé de le piquer pour son anniversaire, le 26 octobre, si on compte le temps d'incubation ... pas cool le cadeau !!   Le seul traitement possible pour traverser la dengue ... le paracétamol. Nous vivons donc à partir de ce moment au rythme du Doliprane qui nous permet de sortir de notre état somnolent.

Heureusement que les vacances arrivent, ainsi plus besoin de se soucier des horaires et des enfants  à emmener en cours. La fièvre d'Inés diminue mais alors une éruption cutanée apparaît sur tout le corps, sauf sur le visage. La peau est couverte de plaques rouges, les mains gonflent et la plante des pieds démangent. La peau est aussi sensible que lorsqu'on a un coup de soleil.

Comme les enfants sont en forme, eux, le frigo et les placards se vident peu à peu.  Avec la dengue, le goût de tout ce qu'on mange est modifié ... tout se ressemble ... beurk ! Pas facile de préparer les repas  pour les enfants
quand  tout nous dégoûte. Du coup, Val assure et part au magasin Laut (au bout de la servitude) chaque jour acheter des paquets de pâtes ou des bricks de soupe pour les repas. Les enfants s'autogèrent car les parents font triste mine.

   Dom ne parvient pas à sortir de la fièvre élevée et au bout de 7 jours, le médecin lui fait une injection de Célestène qui lui donne un coup de fouet. La fièvre est stoppée mais l'immense fatigue reste présente et pendant toutes les vacances, il ne fera que ... dormir.

Les prises de sang confirment l'attaque de la dengue avec des plaquettes et des globules blancs au plus bas. Ces saletés de moustiques contaminés nous ont eu, mais nous avons bien l'intention d'organiser notre défense dès que nous irons mieux.

 

1
      La dengue peut être mortelle (un cas à Tahiti la semaine passée), mais en règle générale, les personnes en bonne santé n'ont même pas besoin d'être hospitalisées. 
 
   Lundi 11 Novembre ... Armistice ou pas, nous avons repris un peu "du poil de la bête", c'est décidé, nous entrons en guerre contre les moustiques. Inés dévalise le supermarché de produits en tout genre : prise anti-moustiques, spray, raquette électrique qui grille les moustiques ...

  Nous nous refaisons donc doucement une santé mais le médecin nous a prévenu que plusieurs mois pourront être nécessaires pour retrouver notre forme olympique d'avant.

Allez, une petite consolation : Dom accuse une perte de 6 kilos sur la balance, Inés 4 kilos ...

Partager cet article
Repost0
15 novembre 2013 5 15 /11 /novembre /2013 09:45

    Certains considèrent Antelope Canyon comme le plus beau bijou de l'Arizona, d'autres élisent le site comme étant le plus extraordinaire des USA ...

Nous consacrons donc la première matinée de nos deux jours à Page à la visite du "Canyon de l'antilope" situé en terre Navajo. Cette tribu indienne est propriétaire du site et organise les visites. Il n'est pas possible d'accèder aux canyons sans passer par eux. D'ailleurs, l'accès se fait via un assez long parcours en 4X4 dans le lit de la rivière à sec organisé par les guides Navajos, les cervicales d'Inès s'en rappellent encore.

On choisit de visiter Upper Antelope Canyon, plus grand que Lower Antelope Canyon, mais malheureusement plus fréquenté.

Même si nous sommes en dehors du méga rush touristique de la période d'été, Dom devra quand même ruser pour faire des photos en évitant "la foule" et se fera rappeler à l'ordre par le guide pour traîner trop souvent à l'arrière du groupe.

 

Mais force est de constater que cette visite, malgré le monde dans le Canyon, vaut vraiment le coup. L'érosion par l'eau a créé un véritable décor féérique.  Notre guide nous montre des profils d'ours, des trompes d'éléphant et têtes de lions dans la roche érodée, mais à part Val qui a sûrement plus d'imagination que nous, nous ne verrons pas grand chose de ces formes animales ... 

 

 

ANTELOPE 2

 

 

   La gorge fait environ 300 mètres de long, on la visite en faisant un aller-retour. Les couleurs sont magnifiques. Mais nous n'aurons pas la chance de voir un rayon de soleil traverser le canyon du haut jusqu'en bas, spectacle ultime dans le canyon.

Ce phénomène ne dure qu'une poignée de secondes à certains endroits du canyon vers 11h30, midi, mais est beaucoup plus fréquent au plus proche du solstice d'été, quand le soleil passe vraiment au zénith.

On avait pourtant payer le prix fort (160 $ pour nous 5, sans compter l'accès à la réserve indienne, payant lui aussi) pour la visite (c'est plus cher vers midi, justement quand le soleil éclaire le canyon) dans l'espoir de voir ce phénomène. Mais ces canailles de Navajos se gardent bien de nous dire que les rayons du soleil ne sont plus à la verticale de la gorge fin septembre ...

    Tant pis, le spectacle est quand même super chouette à n'importe quel endroit du canyon ...

 ANTELOPE

 

    Une autre raison pour laquelle les visites ne sont autorisées que guidées est la sécurité. Le principal danger dans ces canyons sont les orages qui peuvent se produire en amont. Il y en a beaucoup en été en Arizona et un orage à 50 km plus haut ne sera ni vu, ni entendu mais pourra provoquer un "flash flood" complétement inattendu.

Le torrent d'eau et de boue charrié par la rivière s'engouffre dans le canyon étroit comme dans un entonnoir et le niveau d'eau dans le canyon peut monter à plusieurs mètres en quelques secondes !!!

Un "flash flood" dans Lower Antelope Canyon le 12 août 1997 a tué 11 personnes ...

Pas de "flash flood" à déclarer pour notre visite. Les Navajos avaient bien "checké" la météo !!!

Pas d'éboulement de rocher non plus, la visite a duré une petite heure, on n'est donc pas resté bloqué 127 heures dans le canyon ...   

Partager cet article
Repost0
8 novembre 2013 5 08 /11 /novembre /2013 09:56

    On avait déjà pu profiter de la splendeur du Grand Canyon il y a deux ans en hélico au départ de Las Vegas. On avait pu aussi descendre au fond du Canyon.  

Mais l'envie de revoir cette splendeur était grande, et ce n'est pas un "crochet" de 250 km entre Sedona et Page qui va nous effrayer.

En plus, cela va nous permettre une autre approche du Canyon, à pied notamment où on peut d'une autre façon mesurer le gigantisme des lieux. 

 

grand canyon 1

 

    On entre dans le parc par la rive sud. Pour limiter la pollution sur les routes de crêtes, des navettes gratuites emmènent les touristes vers différents points de vue.  C'est notre programme du matin où on repère aussi le sentier qu'on prendra l'après-midi pour aller dans les entrailles de la bête.

 

On s'immergera donc dans le canyon par le South Kaibab Trail, magnifique mais abrupt sentier. On y fait de chouettes rencontres loin de l'agitation des crêtes. Notamment ce "train" de mules conduit par un cow-boy remontant des sacs de minerais du fond du canyon.

 grand canyon 2

 

  Le sentier est vertigineux. On ne fera évidemment qu'une petite partie du parcours. Il faut deux jours pour le faire en entier, trois pour aller jusque dans le lit du Colorado.

 gRAND cANYON 3

 

Val qui vient de terminer dans le premier tiers des participants au Raid Painapo de Moorea (la veille de notre départ) a des fourmis dans les jambes : il taille le chemin, se souciant peu des vieilles jambes de ses parents et des petites pattes de ses soeurs.

Chacun va un peu à son rythme, et fait plus ou moins cavalier seul ... pouvant ainsi se laisser aller ses pensées ... 

 GRAND CANYON 4

 

    On finit la journée en quittant le parc par le nord et en admirant à chaque fois que l'on peut les différents points de vue, direction Page. Le GPS nous indique 2h45 de route ... tranquille.

Seulement, on ne posera les valises à l'hôtel qu'à 22h30, soit après 6 heures de route. On a juste rencontré une route barrée à 50 km de Page, nous obligeant à un petit détour de plus de trois heures sup! Comme si pour aller d'Epinal à Saint-Dié, on était passé par Thionville !!  

L'immensité des parcs nationaux, l'immensité des liaisons routières, et donc aussi l'immensités des déviations, c'est aussi ça les charmes de l'ouest américain

On arrivera bien cuits à l'hôtels, mais on aura vu de nuit des cerfs dans la forêt autour de Jacob Lake, on aura vu un coucher de soleil  magnifique sur les vermillions Cliffs et on aura taillé la bavette avec des ornithos de l'Ohio venus observer le condor du Colorado sur les berges du fleuve depuis un magnifique pont surplombant le fleuve sauvage.

Comme quoi les imprévus ont aussi parfois du bon ...   

Partager cet article
Repost0