Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de jaconews-de-tahiti.over-blog.com
  • : Après trois ans d'attente, nous obtenons enfin notre mutation pour Tahiti. Pour nous, commence une grande aventure que nous allons partager avec vous ...
  • Contact

Compteur de visites

Recherche

Heure à Epinal

Heure à Paea

   Vous êtes de plus en plus nombreux à venir nous voir et à laisser des commentaires : MERCI !!

Si notre blog vous intéresse, vous pouvez vous abonner à notre Newsletter, ainsi dès qu'un article est publié, vous le recevrez dans votre boîte mail !!!

Pages vues depuis juin 2010

                    182409

vivre en Polynésie Francaise

22 septembre 2012 6 22 /09 /septembre /2012 09:28

    Le 11 août dernier, entre deux heures et cinq heures du matin, toute la Polynésie avait les yeux rivés sur le petit écran pour suivre l'exploit sans précédent d'Anne-Caroline Graffe aux Jeux Olympiques de Londres. Au terme d'un parcours exceptionnel, la Tahitienne remporte l'argent en taekwondo, échouant d'un rien en finale contre son adversaire Serbe. C'est la première fois dans l'histoire des JO que la Polynésie rapporte une médaille à la France.

    En vacances pour une dizaine de jours au Fenua, elle a répondu favorablement à l'invitation de notre chef d'établissement  à venir présenter sa médaille à nos élèves. Anne-Caroline est de Paea, elle a passé ses années collège dans notre établissement.

Depuis deux jours, le collège est en effervescence. En ce vendredi, veille de vacances, les cours sont supprimés en dernière heure de la matinée. Les 700 élèves du collège forment une haie d'honneur et attendent leur championne.

 

ac graffe 1

 

Elle est accueillie avec des cadeaux et des colliers de fleurs comme le veut la tradition. Les "anciens" profs du collège sont fiers et un peu émus de la revoir (ici Jean-Jacques, notre super prof d'arts-pla). Emue, Anne-Caroline l'est visiblement aussi quand les 700 élèves l'acclament !!!

 

 ac graffe 2

 

   Après un spectacle de danse et un orero en son honneur, Anne-Caroline dira quelques mots d'encouragement à nos élèves. Elle les exhorte à croire à leur rêve et surtout les incite à partir, à avoir le courage de quitter Tahiti pour se former, pour découvrir autre chose : "Même en venant du petit collège de Paea perdu en plein milieu du Pacifique, on peut faire de grandes choses !!!!"

   Puis elle se prête avec la plus grande gentillesse à une interminable séance de dédicaces. Elle aura pour chacun de nos élèves une petite phrase gentille, et elle prend le temps pour chaque autographe d'écrire un mot personnalisé. En plus d'être une grande championne, elle est très sympathique, et a su rester simple et accessible.

 ac graffe 3

 

    Le lendemain, les "Nouvelles de Tahiti" consacreront une page à sa visite chez nous.

Une bien belle matinée s'achève. Les profs qui ont eu cours l'après-midi ont eu un peu de mal à faire travailler les élèves mais tout le monde a été comblé par cet événement. Anne-Caroline Graffe s'est dite aussi très touchée par l'accueil et a dit qu'elle ne s'attendait vraiment pas à un tel engouement chez nos élèves.

   Elle aussi donc fut comblée par cette matinée.

   Et, cerise sur le gâteau, elle a en plus la fierté de pouvoir dire : "J'ai été prise en photo avec Clémentine et Dominique Jacoberger !!!!"

 

 

Partager cet article
Repost0
8 juillet 2012 7 08 /07 /juillet /2012 03:24

     Le collège de Paea a un nouveau nom. Avant, il s'appelait ... "collège de Paea", maintenant, on travaille dans le collège Teriituaa Teriierooiterai ...

Un vieux contentieux entre le collège et la mairie à propos de ce nom qui n'avait jamais été officialisé (c'est le nom du grand-père du maire actuel de Paea) avait entraîné une rupture complète des relations entre la mairie et le collège.

L'arrivée d'un nouveau chef d'établissement Tahitien et donc l'attribution du nouveau nom ont permis de renouer les contacts. La mairie s'est bien investie à nos côtés cette année et des projets ont déjà vu le jour.

 

    En ce dernier mercredi avant les vacances, une petite fête au son des percussions du groupe de Jean-Claude, notre prof de Tahitien, est donnée pour l'inauguration du nouveau panneau.

 

 

du nouveau au college 1

 

    Mais juste après cette réception en grandes pompes, une autre inauguration de plus grande ampleur encore a lieu juste derrière le collège !!! Marianne, Olive, Phil, ouvrez bien vos yeux, voilà le stade sur lequel on va travailler dès la rentrée prochaine !!!

Fini le frigo qui sert de bureau, fini les chiens qui bouffent nos cerceaux, fini les godasses accrochées aux fils électriques, fini les galettes de caca de clebs collées aux pieds nus des élèves, fini les plots  invisibles dans une herbe trop haute car pas tondue depuis trois mois ... on a enfin un beau terrain synthétique !!!

 

Revenons à cette inauguration. C'est de l'organisation XXL, comme les tahitiens savent le faire.

 

Défilent alors en tenue toutes les associations sportives de Paea. Chaque club sportif passe avec son porteur de pancarte annonçant la discipline sportive pratiquée, ... on se croirait aux J.O. !! On a droit à la Marseillaise et au Ia Ora 'O Tahiti Nui,  l'hymne de la Polynésie Française au moment où se déploient les drapeaux, un pasteur et un prêtre bénissent le stade. Et bien sûr, comme toujours, ces interventions sont rythmées par les chants et les ukulélés, tout cela devant des centaines de spectateurs en costumes traditionnels, nous recevons des couronnes de fleurs ...

 

du nouveau au college 2

 

 

  Puis s'enchaînent les discours des hommes politiques (le vice-président Géros est là) avec des démonstrations en tous genre  (club de muscu, haka par les rugbymen). Deux mini-matchs de rugby et de foot américain viennent clore l'après-midi.

 

du nouveau au collège 3

 

 

 Si les conditions de travail des profs d'EPS vont énormément s'améliorer grâce à cette belle installation, de nombreux projets au collège portés par une équipe de profs dynamiques vont aussi permettrent d'améliorer le travail de toute la communauté éducative. Le projet "Collège propre" par exemple initié par le principal adjoint va dans ce sens ...

Autre grande nouveauté pour l'année prochaine, tous les élèves devront porter un uniforme, c'est une décision du ministre local de l'éducation !!!

Val et Clém porteront donc tous les jours l'an prochain un beau polo avec des motifs tahitiens pour les cours (plus l'emblème du collège et de la Polynésie) et un tee-shirt avec les mêmes emblèmes en EPS ...   

 

Ca bouge au collège ... Teriituaa Teriierooiterai !!!    

Partager cet article
Repost0
7 juillet 2012 6 07 /07 /juillet /2012 06:06
    Comme chaque année, la journée polynésienne s'est passée dans la bonne humeur.
    C'est l'occasion pour les élèves de révéler tous leurs talents et pour leurs profs de les voir sous un autre jour !
   La multitude de couleurs est au rendez-vous avec les costumes des musiciens et des danseurs, et les robes et chemises à fleurs de tous les participants.
  Les parents d'élèves viennent aussi prêter main forte, dès 6h du mat', pour orner la cour du collège de tressages et de fleurs.
 
fete poly 1
 
 
    Divers ateliers sont proposés : course de porteurs de fruits, lancers de javelot, toere, cerfs volants, tressage, colliers de fleurs, monoï, ...
... et aussi le lever de pierres
 
fete poly 2
 
    La technique du lever de pierres n'a plus de secret pour Dom, tout comme le Haka ...
   Après des heures de répétition avec les collègues David, Moevai et Roger entre midi, et  un groupe d'élèves volontaires et super motivés, Dom se lance sur la piste, tout de noir vêtu avec son collier traditionnel ...
   Et c'est parti pour un "Ka mate ka mate" ... de tueur !!
 
fete poly 3
 
       Même si la gestuelle et les paroles maori sont là, on ne peut pas louper notre Vosgien, au milieu des peaux brunes de nos élèves tahitiens !!
     Pour apprécier le chant et la danse des "mâles", rien de telle qu'une petite vidéo ... On aperçoit Dom au fond, derrière le musicien qui donne le rythme. Le haka de la séduction ne laisse pas insensible, en général, la gente féminine, ... admirez plutôt !!
 
 
 
Partager cet article
Repost0
30 avril 2011 6 30 /04 /avril /2011 08:05

   Après avoir fait le tour des différents ateliers, il est temps d'assister au spectacle préparé par les élèves du collège.

Toutes les classes se dirigent vers notre "magnifique" gymnase qui se transformera pour un temps en salle de spectacle !!

 

   D'abord, au son des percussions, Hoani, Andrew et Kenji testent leurs talents au "Orero". Même si nous ne comprenons pas leurs propos (en tahitien), nous sommes captivés par leur conviction, leur voix et leur gestuelle.

 

   Le 'orero – ou art oratoire traditionnel – renaît en Polynésie. Cet art qui était familier à tous avant d'être réservé à une élite ressurgit du passé après avoir été «oublié». L'orateur était chargé de réciter des discours de circonstance durant des cérémonies sur le marae (lieu de culte polynésien).

 

   Un "mini" Heiva est organisé pour les établissements scolaires. Il a eu lieu jeudi 28 avril cette année, et le collège de Paea s'est illustré avec Andrew (en bas à droite, sur la photo) qui a fini 4ème de la compétition sur 10 adolescents en lice. Notre collège remporte aussi la première place pour la danse et pour les plus beaux costumes. 

 

orero

 

 

   Après l'art oratoire, place à la danse. Au rythme plus ou moins endiablé de musique tahitienne, les filles comme les garçons arborent des costumes travaillés, notamment ceux qu'ils ont fait en feuillages.

Les filles se déhanchent sur la pointe des pieds, avec une aisance qui montre combien elles ont été baignées dans la danse dès leur plus jeune âge !!

 

danse1

 

 

    Malgré leur jeune âge, elles sont très gracieuses et maquillées, et leurs chignons sont ornés de fleurs colorées.

 Il nous est parfois difficile de reconnaître les adolescentes que nous avons en classe.

 

 

danse2

 

 

   Leurs prestations s'achèvent toujours sous les applaudissements de leurs camarades dans les tribunes. 

 

   Cette fête polynésienne du collège de Paea est une belle réussite pour tout le monde.  

 

 

sourires2.jpg

 

   La bonne humeur n'a pas manqué tout au long de la journée.

 

   Nos jeunes élèves ont plutôt l'habitude de nous dire qu'ils sont fiu de travailler, fiu de venir au collège, fiu de faire les devoirs...  Mais cette fois, ils nous ont montré qu'ils pouvaient être au top, plein d'énergie et plein de ressources quand il s'agit de s'amuser, de rire et d'organiser une belle fête.

 

 

Partager cet article
Repost0
30 avril 2011 6 30 /04 /avril /2011 02:00

   Nous voici enfin de retour pour la suite de la mémorable journée de la fête polynésienne du collège : désolés pour nos lecteurs qui commençaient à désespérer !!

 

   Les activités "course de porteurs de fruits", "lever de pierre", "toere" et "coco râpée" n'ont plus de secret pour vous, voici maintenant le concours de javelot polynésien.

Il s'agit de lancer un javelot fait en bambou, dans une noix de coco hissée en haut d'un mât d'environ 6 mètres. Olivier explique la technique de lancer, en mettant le javelot juste au bout de l'index : mais ni Olivier, ni Dom ni Val ne toucheront la cible. Cependant au cours de cette journée, trois élèves y parviendront !! 

 

javelot

 

 

   Si les élèves avaient été plus adroits, voilà à quoi aurait ressemblé la noix de coco !!! Ces photos ont été prises au cours du Heiva, grande fête traditionnelle polynésienne qui a lieu chaque année en juillet.

 

 

javelot1.jpg

 

 

    Dans un autre atelier, Dom n'a même pas eu peur du ridicule en se hissant en haut d'échasses, suivant les conseils d'un collègue.

 

échasses

 

 

   Tentative réussie : Dom peut mettre à son panorama sportif la course en échasses !!

 

 

   Sous le préau du collège, Rosine a installé un atelier sur les plantes tinctoriales de Polynésie. Les jolies camarades de classe de Val expliquent à chaque visiteur, les qualités de teinture de chaque plante qui permettent de donner aux étoffes des couleurs rouges ou orangées.

Val se lance dans le broyage d'une racine, qui teint si bien le tissu, qu'il reviendra avec sa chemise pleine de taches, ... oups !!!

 

 

plantes.jpg

 

  

   Un peu plus loin, du kava était proposé aux élèves. Mais qu'est-ce que le kava ?

 

   Depuis des temps très anciens, le kava est considéré comme le breuvage des divinités par les habitants des îles du Pacifique. Mâchée traditionnellement par des jeunes filles, notamment au Vanuatu, la racine de kava est aujourd’hui broyée avec un pilon, et mélangée à de l’eau. Le breuvage est ensuite servi à l’assemblée dans une coupe de coco. La façon de se placer, mais surtout l’ordre de distribution du kava marque le rang social de chacun dans cette société. Autrefois, le complexe kava était associé au maintien de la hiérarchie, la racine étant le symbole du respect entre la population et les chefs. Les cérémonies liaient la communauté des vivants aux ancêtres

 

   Considérée comme un rituel et une tradition fréquente dans de nombreux pays d’Océanie, la cérémonie du kava est  régulièrement pratiquée en Polynésie française, lors d’évènements ou de manifestations à caractère culturel.

 

kava

 

  Dom a goûté en tant que chef de la tribu Jacoberger mais il n'a pas été transporté par le kava. Il aurait préféré un petit verre de "Mirabelle" ou de "Poire William de Gugney-aux-Aulx" !!!

 

Partager cet article
Repost0
2 avril 2011 6 02 /04 /avril /2011 01:06

 Mardi 29 Mars ...

 

   En ce mardi ensoleillé (comme tous les mardis d'ailleurs, et tous les lundis, et tous les mercredis, ...), il n'y a pas pas cours ! Mais tous les profs sont sur le qui-vive pour participer à la fête polynésienne et l'organiser. Pas moins de 15 ateliers vont être visités par les élèves dans le collège et sur le stade, représentant un panorama complet de la culture polynésienne.

 

   Cette journée est ponctuée par deux spectacles de chant et de danse, au gymnase, par un groupe d'élèves qui répétent depuis plusieurs mois.

 

   Une journée mémorable pour tous, qui s'est déroulée dans une ambiance festive très conviviale.

 

   Tous (élèves, profs et chefs) ont revêtu leurs plus belles tenues à fleurs, ajoutant plein de couleurs à cette fête déjà bien égayée par les décorations (fleurs et végétaux) qui ornent le collège.

 

   Rosine (prof de tahitien) arbore un magnifique collier de coquillages et un chapeau traditionnel fait par sa famille à Rapa (Australes) qu'elle prête le temps d'une photo à Inés.

 

   Dom chambre Marianne à propos de son paréo et Marianne chambre Dom à propos de ... sa chemise à fleurs.

 

   Philippe, notre principal adjoint, s'est vu offrir un magnifique collier composé de centaines de fleurs de tiaré, par les parents d'élèves. Et Laëtitia (prof de maths) improvise dès 7h du mat un petit concert de ukulélés.

 

presentation fete polynesienne

 

 

    A l'atelier "course de porteurs de fruits", Dom relève avec brio le défi lancé par les élèves de 5ème RUPE. Ses vieilles jambes de 38 ans lui permettent encore de distancer les élèves !!

 

   Dans la foulée, Val se doit de ne pas perdre sa course, question d'honneur familial !!  Malgré un départ manqué, il remonte un à un ses adversaires pour s'imposer sur le fil : bravo !! A noter que Val a couru "à la tahitienne", c'est-à-dire pieds nus !! Comble du comble, il a failli être battu par un copain tahitien ... en chaussures !!

 

 

Course de fruits

 

   A l'atelier "coco",  Tetuanui montre à Val comment ouvrir une noix de coco avec un simple pieu taillé en pointe, planté dans le sol. C'est chose faite en une minute, sous le regard ébahi de Dom qui, à la maison,  met un bon quart d'heure et une sacré suée avec son coupe-coupe pourtant bien aiguisé pour enlever l'enveloppe de la noix de coco !!!

 

   Puis la râpe de la coco fait le bonheur des palais des petits comme des grands !!

 

 

ouverture et rape de coco

 

 

   L'atelier "lever de pierre" est l'occasion de mesurer sa force, mais surtout de rigoler un bon coup !! En effet, les cailloux levés par les élèves sont loin de faire le poids des pierres portées par les spécialistes de la discipline lors du Heiva de juillet (le record polynésien est détenu par Tetuarii Teapeha qui a monté sur son épaule une pierre sacrée de 150 kg, en 5 secondes et 4 centièmes).

 

 

levé de pierre

 

  

Toute la journée, sur le stade, ou pendant les spectacles au gymnase, nos tympans ont vibré au son des percussions émises par les élèves de Jean-Claude Hauata, prof de tahitien et  maître d'oeuvre de cette journée.

 Les to'ere (tambours allongés fendus dans la longueur) sont frappés sur le côté avec une baguette en bois très dur (bois d'aito). Les pahu (tambours) ornés de motifs peuvent être frappés avec des baguettes, mais le sont surtout à la main. la membrane est généralement en peau de requin.

 

 

toere

 

 

  Nous écourtons momentanément notre plongée dans la culture polynésienne, car demain, nous partons en Nouvelle Zélande et le temps nous manque pour boucler les valises.

   Nous avons encore d'autres belles photos et activités à montrer (javelot, échasses, dégustation, tressage, spectacle de danse...), cela fera l'objet d'un prochain article ...

 

 

Partager cet article
Repost0
26 septembre 2010 7 26 /09 /septembre /2010 10:51

   Un courrier du Rectorat nous avait prévenu que nous devrions nous adapter à de nouvelles conditions d'enseignement, nous l'avons vite constaté ...

 

 

   Le jour de la pré-rentrée, quand Olivier a montré à Dom les installations pour l'E.P.S., c'est le choc ...

Oubliés le mur d'escalade de Xertigny, son gymnase, son matériel de gym, son stade, sa piste, sa forêt et son parcours de C.O. ..., il faudra se contenter, pour faire cours, d' "un champ" et d'un gymnase ouvert aux 4 vents, repère de tous les pigeons de Paea !!!  Evidemment, qui dit "pigeons", dit "guano" forcément !!!!!

C'est un peu déconcertant au début, mais finalement on s'y fait assez rapidement !!!

 

STADE2.jpg

   Notez le frigo abandonné depuis des années qui sert de bureau à Dom et les chaussures de foot suspendues au fil électrique. Les élèves courent pieds nus dans l'herbe, les cailloux et les capsules d'Hinano (bière locale) !!! Personne ne s'émeut de cet état de fait, tout le monde a l'air de trouver ça normal.

   Le "stade" est aussi le terrain de jeux des chiens errants du quartier qui prennent un malin plaisir à déplacer et bouffer les plots que Dom installe pour faire ses parcours d'endurance !!

 

 

gymnase.jpg

 

   Le gymnase, les poteaux de volley et de badminton : un pneu de camion, une barre de ferraille, 5 seaux de béton et le tour est joué !!!

Cela n'empêche pas les élèves d'être performants en E.P.S. voire d'exceller notamment en volleyball. Les élèves jouent à ce sport tout le temps dans le cour, devant le collège ou sur la plage. Leur niveau est impressionnant : l'an passé, pour la première fois dans un championnat de France UNSS, un collège en sport collectif a gagné en filles et garçons. C'est un collège des îles Marquises qui a réalisé cet exploit (champions de France en minimes Filles et Minimes Garçons en Volley).

 

 

   Pour le sport scolaire du mercredi après-midi, Dom s'occupe du foot (un autre sport très populaire avec le surf et la pirogue). Pour les déplacements, (vers Taravao sur la photo), nous utilisons le truck du collège (= bus traditionnel avec trois bancs sur la longueur, dans la caisse. Ce moyen de transport peu sécurisé est de plus en plus remplacé par des bus comme chez nous). Jean, un agent du collège, nous conduit. Pas besoin de passer le permis  ( Laurent comprendra !!). C'est assez folklorique ! C'est aussi le moyen de transport que nous utilisons pour aller au lagon, faire natation.

 

USSP1.jpg

 

   Les élèves en général sont sympas. Ils aiment rigoler et respectent bien les consignes des adultes. Une petite galère quand même pour nous :  les prénoms et surtout les noms de famille.

 Par exemple, le capitaine de l'équipe de foot de Dom s'appelle : Tanetuiatera (prénom) TEANINUIRAITEMOANA (nom de famille), et encore, y a pire ...!!! Heureusement, nous utilisons souvent, comme eux, un diminutif : pour le capitaine, tout le monde l'appelle "Tané". OUF !!!

 

 

 

   Concernant les salles de classe du collège, voici un aperçu avec une salle du bâtiment C où Inés donne ses cours :

 

 

   salleC04.4.jpg

 

salleC04.3

 

 

salleC04.2

 

 

   Parmi les autres particularités de notre collège : la roulotte (photo en bas à gauche) qui alimente les élèves aux récrés et du temps de midi, de sandwiches, chips et sodas. Les roulottes sont des institutions en Polynésie, l'intervention du chef d'établissement auprès du ministre de l'éducation pour faire sortir la roulotte du collège est restée vaine depuis des années. La population tahitienne est l'ethnie classée n°1 mondiale concernant les problèmes d'obésité !

 

  college.jpg

 

     Malgré le peu de moyens accordés à l'amélioration du cadre de vie, notre petit collège semi-rural (800 élèves) est un établissement où il fait bon travailler. On peut voir sur les photos de l'espace et de la verdure qui entoure les trois bâtiments et le préau.

 

 

    Enfin, comment ne pas parler de la mascotte du collège : un chien qui pourrait largement participer au championnat du monde du chien le plus laid  déambule parmi les élèves depuis des années, à la recherche de restes de sandwiches. Les chiens errants sont innombrables en Polynésie, mais celui-ci dans l'indifférence générale a fait de notre collège, avec trois ou quatre potes canins, son lieu de villégiature !! Il est bourré d'ecséma, toujours plus ou moins en sang, il n'a plus de poils et plus qu'un oeil ...

 

MASCOTTE.jpg

 

 

   Pour cet article, chers lecteurs, nous vous avons sûrement moins fait rêver, mais au moins le dépaysement est garanti !!!!

Partager cet article
Repost0