Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de jaconews-de-tahiti.over-blog.com
  • : Après trois ans d'attente, nous obtenons enfin notre mutation pour Tahiti. Pour nous, commence une grande aventure que nous allons partager avec vous ...
  • Contact

Compteur de visites

Recherche

Heure à Epinal

Heure à Paea

   Vous êtes de plus en plus nombreux à venir nous voir et à laisser des commentaires : MERCI !!

Si notre blog vous intéresse, vous pouvez vous abonner à notre Newsletter, ainsi dès qu'un article est publié, vous le recevrez dans votre boîte mail !!!

Pages vues depuis juin 2010

                    182409

vivre en Polynésie Francaise

18 mars 2014 2 18 /03 /mars /2014 09:08

 

    Marina d'Uturoa, 7h30. Nous embarquons dans la pirogue d'Edwin pour une journée de découverte de Tahaa. La "petite soeur" de Raiatea n'a pas d'aéroport, la seule façon d'y accéder est donc un bateau via Raiatea. De part son relatif isolement, l'île a gardé le charme de la Polynésie d'antan.

Cette petite île de 5000 habitants, bordée d'un magnifique lagon a elle aussi son petit collège. Les motus du nord et de l'est de l'île sont magnifiques avec leur vue sur Bora-Bora. Ce n'est pas pour rien que le "Tahaa Island Resort and Spa", l'hôtel le plus cher et le plus luxueux de Polynésie (avec le "Saint-Régis" de Bora) s'y est installé.

Mais Tahaa est surtout connue pour sa production de vanille. Les spécialistes trouvent son parfum, les arômes qu'elle dégage comme uniques au monde. Tahaa fournit à elle seule 80% de la production de la Polynésie.

 

tahaa 1

 

    Après avoir traversé le chenal entre les deux îles, on remonte vers l'ouest. On longe la plage qui appartient à Joe Dassin. L'endroit est calme, point de chansonnette ni de "on ira où tu voudras quand tu voudras ..." sortant de la cocoteraie, juste le meuglement de quelques vaches qui font du farniente ... 

Il y a aussi quelques fermes perlières à Tahaa. On en a déjà visité plusieurs, mais les "tours de l'île" clef en main, contiennent souvent une visite de ferme perlière. Impossible d'y échapper donc, mais à bien écouter, on se rend compte que chaque ferme a ses façons de procéder notamment pour la greffe, acte très sensible et technique qui conditionne quasiment toute la réussite du processus. Dans cette ferme, les greffeurs sont chinois, réputés comme étant les meilleurs au monde. D'autres fermes privilègient des greffeurs locaux.

 

tahaa 2

 

La matinée s'achève palmes aux pieds et tubas en bouche par une "rando sous-marine" dans un magnifique jardin de corail au nord de l'île.  

Le couloir est parfois étroit entre les patates de corail. Inévitablement, les genoux frottent de temps en temps ... Clém découvre les joies du remède radical contre les éraflures de corail: le jus de citron !!!  L'acidité du fruit dissout les petites particules de corail qui se sont glissées sous la peau, il faut serrer un peu les dents et le tour est joué!

On visite enfin la vanilleraie d'Edwin. On découvre le processus de fabrication de cette orchidée si particulière. Nous sommes en  février, les gousses sont déjà de belle taille. Elles seront cueillies vers avril-mai, avant qu'une autre floraison ne marque le début d'un nouveau cycle. Comme pour la greffe du nucléus dans l'huître perlière, le "mariage" (mise en contact des parties mâles et femelles de la fleur) est un acte délicat, une affaire de spécialistes.

C'est la tige de la fleur qui va alors se transformer en une gousse longtemps inodore. Après 8 mois de maturité, la gousse est récoltée. De courtes expositions quotidiennes (1 à 2 heures max) au soleil vont achever le processus de transformation de la gousse en ... or brun. C'est seulement là qu'elle va développer son incroyable parfum.  

 

tahaa 3

 

 Les parfums dégagés sont alors d'une incroyable puissance !!! Edwin est en rupture de stock, mais Inés arrive in extremis à acheter quelques dizaines de ces fameux batonnets qui feront le voyage vers la France pour parfumer, crèmes anglaises et autres salades de fruits ...

 

tahaa 4

 

Une virée ... décoiffante ... en 4X4 autour et à l'intérieur de l'île est prévue l'après-midi. Au hasard de quelques arrêts, notre guide nous parle de la culture locale truffée d'anecdotes croustillantes.

On découvre les nombreuses vertus du "purau", l'arbre dont les fleurs sont jaunes le matin et rouge le soir quand elles tombent au sol. Le purau (nom tahitien ... nom français ???) est un hibiscus sauvage très répandu en Polynésie. Avec ses feuilles, on peut faire un PQ très résistant (et doux!), avec l'écorce souples de ses branches un lien très solide et avec une baguette de petit diamètre ... une flûte.

 

tahaa 5

 

Rose fera d'ailleurs un petit concert à la poignée de touristes qui partagent notre journée, elle aura droit à une standing-ovation !

 

tahaa 6 

 

 

On passe dans de nombreux jolis villages dont celui de Faaaha !!!

6 lettres, 4 "a" ... soit 66.66 % de "a" dans le nom du village. Le "a" est largement la voyelle la plus représentée en Tahitien (n'habite-t-on pas à Paea, 50% de "a", pas mal aussi).

Donc à la question: "Où habites-tu ?", les habitants de faaaha répondent: "Faaaha à Tahaa" ... 8 "a" sur 12, record battu? ... non, égalé, zut, 66,66% aussi !!!  

Partager cet article
Repost0
14 mars 2014 5 14 /03 /mars /2014 23:56

 

   Parmi les Iles Sous Le Vent qu'on avait envie de visiter, seules Raiatea et Tahaa n'avaient pas encore été inscrites à notre planning de vacances. Disons plutôt, que c'est Inès qui avait envie de visiter ces deux îles et comme "ce que femme veut ..." !!!  Une demi-journée de visite au salon du tourisme plus tard, nous avons en poche billets d'avion et hébergement pour l'île sacrée ...

Située entre Bora-Bora et Huahine à 210 km de Tahiti, Raiatea a la particularité de partager son lagon avec l'île voisine de Tahaa. Les mythes polynésiens racontent que les deux îles ne formaient qu'une seule et même entité, jusqu'à ce qu'un géant en colère ne les sépare d'un grand coup de la tranche de la main, suite à un chagrin d'amour. 

Raiatea compte un peu plus de 12000 habitants répartis sur les 98 km du pourtour de l'île. Elle est la capitale administrative des Iles Sous Le Vent.

De nombreux marae, vestiges d'anciens et importants lieux de culte sacrés, sont présents sur l'île, dont le marae royal de Taputapuatea, le plus grand et le plus sacré des marae de Polynésie. Mais c'est aussi la densité de ces marae qui donne à Raiatea le titre d'île sacrée.

L'île se distingue également par la fleur du tiare apetahi, petit gardenia blanc endémique du mont Temehani Rahi, l’une des plus hautes montagnes de Raiatea. La particularité et la rareté de cette fleur en ont fait l'un des symboles de l'île. Elle est très protégée mais en voie critique d'extinction à cause d'une cueillette (interdite bien sûr) que certains continuent à pratiquer.

 

raiatea 1

 

   Dans le demi-heure d'avion qui nous permet de rejoindre Raiatea via un arrêt à Huahine, Rose s'amuse à refaire le portrait du pauvre Antoine de Bougainville à qui un article est consacré dans la revue d'Air Tahiti ...

A l'aéroport, Jean-Jacques de la pension de famille "Fare Vai Nui" nous accueille. Puis nous rejoignons notre lieu de résidence pour quelques jours sur la côte ouest de Raiatea, à Vaiaau. On devine Bora au loin, mais on verra mieux "la perle du Pacifique" depuis Tahaa que nous visiterons quelques jours plus tard.

En plus d'un accueil simple et chaleureux, on se sent tout de suite à l'aise dans un des quatre bungalows familiaux qui n'ont rien à envier à ceux de certains hôtels de luxe.

On profitera largement des kayaks mis à notre disposition pour visiter les deux motus en face de la pension, accompagnés par des tortues et des dauphins, les filles iront s'amuser dans la piscine et le pêche depuis le ponton sera fructueuse.

La vue depuis la pension est plutôt sympa, la cuisine de Chantal exquise et les couchers de soleil somptueux.

 

raiatea 2

 

Tous les ingrédients pour passer quelques jours de repos sont réunis. Et il n' y a rien de tel qu'un petit verre de Chardonnay pour apprécier ces sympathiques moments. Même Clém dans l'euphorie se laissera aller à une petite gorgée de vin blanc !!!  

Uturoa, la principale commune de l'île fleure bon la petite bourgade Polynésienne où il fait bon vivre. Oubliés les bouchons de Papeete, les bâtiments délabrés et l'effervescence "de la ville" : ici les trucks (qui ont presque tous disparu à Tahiti) ont encore de beaux jours devant eux, les rues sont propres et le centre ville agréable.  On profite de la fraîcheur des produits du marché municipal pour préparer le pique-nique de notre journée "tour de l'île".

 

raiatea 3

 

On visite le marae le plus important de toute la Polynésie (par sa taille et son caractère sacré) au sud-est de l'île et, Val et Clém re-re-re-re-re-re-re-re-redécouvrent les traditions et la culture Polynésienne ...

Le site, en bord de lagon est joli, assez bien entretenu, mais ces marae, aussi sacrés soient-ils restent des "tas de cailloux" disposés un peu toujours de la même façon.

 

raiatea 6

 

   Donc chez Jacos, on ne s'extasie pas des heures devant ces monticules de pierres ... on préfère flâner, en s'arrêtant pour se promener quand le paysage nous "inspire". L'intérieur de l'île est verdoyant et les rivières coulent fort, puisqu'on est en pleine saison des pluies. Mais la végétation luxuriante et l'absence de chemins nous empêchent de nous aventurer à l'intérieur des terres.

On reste donc plutôt sur le pourtour de l'île pour improviser une pêche au crabe (bien joué Val, pour une fois, il s'est méfié, il ne s'est pas fait pincer !) ou une séance de poutre sur un cocotier écroulé. 

 

raiatea 4

 

    On apprécie l'ambiance ... tranquille de l'île et on mesure la différence avec Tahiti, à peine plus grande mais 20 fois plus peuplée !!!

 

raiatea 5

 

Le collège de Faaroa d'Uturoa n'aurait-il besoin d'une prof de Français et d'un prof d'EPS ? Il est possible que deux profs que je connais bien, après un séjour dans l'agitation et le stress de Métropole, soient tentés par ce petit collège ...tranquille !! 

 

raiatea 7

 

   Diana Ross a acheté un magnifique motu sur la côte ouest de l'île. Nous, on en a repéré un autre au sud-ouest de l'île qui pourrait acceuillir notre petit faré famillial. Nous n'avons pas le même budget que la star américaine, mais celui-ci devrait convenir. Et on ne risque pas d'être embêté par les voisins ...   

Partager cet article
Repost0